Trouver mon équilibre intérieur…ou essayer.

Récemment, je suis tombée sur cette citation :

« Si tu ne peux pas trouver la paix en toi, tu ne la trouveras nulle part ailleurs. » -Marvin Gaye

J’ai été comme foudroyée. Durant des années, de temps à autre, pour apaiser mon esprit, j’ai fait du yoga et de la méditation(ou bien j’ai songé à faire du yoga et de la méditation) et j’ai lu des livres de développement personnel. Trouver la paix intérieure. Quand je suis un cours ou quand je regarde une vidéo de yoga — ce qui me permet de porter mon attention sur la voix apaisante du professeur — j’arrive presque à me déconnecter du monde. Surtout lorsqu’il s’agit de yoga vinsaya (synchronisation du mouvement sur la respiration) et que l’on change sans arrêt de posture. La sérénité arrive généralement en milieu de cours. Au début, je suis trop préoccupée par l’idée d’essayer d’être apaisée. A la fin, le calme s’évapore rapidement car mon cerveau retourne à la « vrai vie » avant mon corps.

Je le confesse : je pense trop.

Et à cause de ça, j’ai toujours eu du mal à utiliser le yoga et la méditation pour m’apaiser sur le champ. Mon cerveau ne veut simplement pas s’arrêter. Et plus j’essaye dur, plus il résiste. J’ai beaucoup de mal à trouver la paix et la sérénité quand j’en ai le plus besoin. Même après avoir compté jusqu’à 10 et avoir inspiré plusieurs fois profondément. De plus, il n’est pas vraiment possible de mettre un dvd de 30 minutes à chaque fois que je suis stressée.

happyplaceJe reste mal dans ma peau et je m’auto-critique. L’inconfort se transforme en frustration et les voix du jugement se font plus fortes. Oui, j’ai aussi essayé le truc d’aller dans un endroit joyeux. Mais les téléphones et les ordinateurs ont alors des nageoires et deviennent les poissons de la mer turquoise dans laquelle j’avais imaginé nager. Le vent chaud me murmure, « Maman ! Je ne trouve pas ma chaussure ! » J’essaye d’ignorer tout cela pendant un moment qui me paraît une heure mais quand j’ouvre les yeux, il s’avère qu’ils n’ont été fermés que pendant trente secondes.

Et quand j’ai commencé mon challenge 30 jours de Yoga avec Erin Motz avec DoYouYoga.com (c’est gratuit ! et de plus Erin est fantastique ! Elle est honnête, drôle et encourageante. J’adore la suivre sur Facebook et j’ai même trouvé l’inspiration pour la photo ci-dessus dans l’un de ses billets. Le challenge d’Erin repose sur le développement d’une pratique personnelle, à la maison. Apprendre seule à réaliser les postures avec confiance (et grâce ?).

Entre le jour 7 et le jour 9, Erin accompagne les stagiaires avec un guide du débutant sur les postures d’équilibre. Dans la première vidéo en particulier, il s’agit de réaliser la posture en ce concentrant sur l’équilibre. Et pour la première fois depuis longtemps, ça a fait tilt. (Ce n’était pas la posture, je ne l’ai tenue que deux secondes avant d’être obligée de décider d’arrêter ou de bien de tomber en avant). C’était la sensation de calme. En essayant de tenir l’équilibre, j’étais obligée de me concentrer. Et cela nécessite de l’énergie cérébrale. Suffisamment d’énergie cérébrale pour que je sois capable de me relaxer.

Après avoir fait le challenge d’Erin, j’ai commencé (à petits pas) à prioriser le yoga pour ma santé mentale. J’essaye de visionner une vidéo de 20 à 30 minutes presque chaque jour mais quand la vie reprend le dessus, j’ai un autre outil qui m’aide à m’auto-apaiser.

Je ne peux bien sûr pas prendre la posture du corbeau au supermarché quand mes enfants font des courses de caddie dans les rayons. Mais je peux basculer mon poids d’un côté à l’autre pour tenir une posture de l’arbre revue et corrigée tout en prétendant comparer le prix des moutardes (c’est la France, souvenez-vous, il y a des milliards de pots de moutarde sur les étagères !).

thatsalotofmustard

Et la science me donne raison. Le mois dernier, une étude générale a été publiée dans le Journal Of Psychiatric Research sur les effets du yoga sur l’humeur et le niveau de stress. L’étude incluait seulement les essais témoins aléatoires déjà publiés que les scientifiques considèrent comme la référence absolue pour déterminer l’efficacité d’un facteur, en la matière, le yoga. Les auteurs ont conclu qu’une pratique quotidienne du yoga était susceptible d’avoir les effets suivants :

  • diminution de la tension et du rythme cardiaque
  • influence positive sur les hormones et les substances impliquées dans les réponses de lutte ou de fuite de notre organisme (système nerveux sympathique)
  • régulation du système neuroendocrinien (axe HPA Hypothalamo-Pituitaire-Adrénal) qui contrôle de nombreuses fonctions quotidiennes comme la digestion, l’immunité, l’humeur, le niveau d’énergie et même les pulsions sexuelles.

Cet été également, un deuxième groupe d’auteurs a publié une étude sur la méditation en se basant sur des images IRM. Ils ont été en mesure de déceler des changements dans le cerveau des adeptes de la méditation ! Je ne suis pas neuroscientifique et je ne connais pas la différence entre mon précuneus gauche et mon gyrus frontal moyen (j’ai trouvé ces mots dans l’article) donc je fais confiance à ces auteurs quand ils en concluent que ces IRM prouvent que les personnes qui pratiquent la méditation accroissent l’activité des régions de leur cerveau qui contrôlent l’adaptation du comportement, la résolution de problèmes ciblés et l’homéostasie (capacité d’équilibrer son corps en cas de changements externes comme la température).

Tout ceci suggère que si je continue à travailler pour réussir ces postures d’équilibre, j’ai de bonnes chances de trouver l’équilibre intérieur que je recherche (ainsi qu’un placard rempli de pots de moutarde).

Publicités

A propos forevertoujoursaloe

I am a wife, mom, daughter, sister, friend, english teacher, entrepreneur, volunteer active listener, and former genetic counselor living the expat life in Bordeaux, France. I'm trying to live a healthy, happy life through diet, exercise, self awareness, and self care. Wine helps and so does aloe (sometimes in the same glass!)
Cet article a été publié dans Blog. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Trouver mon équilibre intérieur…ou essayer.

  1. Ping : Mes humeurs sur l’école sont de retour : suivre le mouvement | Forever Toujours Aloe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s